Ça sert à quoi un test hémoccult ?

 

 

 

 

 

En France, il existe environ 42 000 nouveaux cas de cancer colorectal par an, dont 500 dans l’Oise.

Il représente le 2ème cancer le plus meurtrier avec 17 500 décès par an et le 3ème cancer le plus fréquent.

Pour autant, moins d’un Isarien sur 4 a participé au dépistage en 2014, avec 400 coloscopies positive (50%), 80 polypes avancés et 45% des cancers dépistés à un stade précoce.

Ainsi, la Picardie recense  le 3e taux de mortalité par cancer colorectal le plus élevé pour les femmes et le 9e taux pour les hommes, alors que dépisté à temps, il se guérit dans 9 cas sur 10.

Qu’est-ce que le dépistage ?

 

Les personnes âgées de 50 à 74 ans sont invitées tous les 2 ans à se rendre chez leur médecin traitant qui décide, en fonction des antécédents, de l’opportunité de faire ou non un test Hemoccult (certaines personnes ne justifient pas d’un test Hemoccult, mais relèvent d’un suivi individuel consistant en une coloscopie directe réalisée par un gastroentérologue)
 

Le test consiste à rechercher du sang sur des fragments de selles en un seul prélèvement. Le médecin délivre le kit de dépistage et explique comment procéder de manière précise. Lorsque le patient a réalisé le prélèvement à son domicile, il lui suffit de l’adresser par courrier à l’ADECASO (Association de dépistage des cancers de l’Oise). Lorsque la recherche s’avère positive (présence de sang dans les selles), le patient est invité à faire réaliser une coloscopie par un gastroentérologue.

 

Cet examen se fait sous anesthésie générale et permet de détecter les polypes bénins qui seront systématiquement retirés, puis analysés et nécessiteront une surveillance coloscopique tous les 3 ou 5 ans selon leur nature et les tumeurs malignes colorectales qui seront prise en charge selon différents protocoles

.
Le test hémocult est délivré gratuitement et la coloscopie remboursée à 70% par l’Assurance maladie et 30% par les mutuelles

 

http://www.prevention-cancers-26-07.fr/depister-le-cancer-colorectal/comment-faire-le-test